février 5, 2021

Endométriose, Comprendre, Soigner et Soulager Naturellement

Maladie gynécologique longtemps ignorée voir encore tabou, l’endométriose touche tout de même 10% des femmes réglées et 40% des femmes souffrant de douleurs pelviennes chroniques au moment des règles.

Mais qu’est-ce que l’endométriose et comment soulager les douleurs naturellement ?

L’endométriose c’est quoi ?

Il s’agir d’une affection qui se caractérise par une prolifération de tissu endométrial hors de l’utérus, sous forme de lésions, d’adhérences ou de kystes, soit au niveau du péritoine, de la vessie, les ligaments utérosacrés, le tube digestif, etc.

Le symptôme majeur est une forte douleur récurrente au moment des règles. Les lésions vont être sensibles au cycle menstruel et aux hormones ce qui expliquera le caractère cyclique évocateur de la maladie.

Bien sûr cela va entrainer un ensemble de symptômes comme les douleurs intenses pendant les règles, des crampes lombaires ou abdominales, des rapports sexuels douloureux et des perturbations du transit pouvant même allez jusqu’à un syndrome du côlon irritable. Dans le pire des cas l’endométriose est même associée à une maladie auto-immune, des douleurs musculosquelettiques ou une fibromyalgie.

C’est une détresse pour les femmes qui sont touchée par cette maladie, sans parler du fait que l’endométriose provoque parfois une infertilité ou de grande difficulté à procréer. D’ailleurs certaines patientes peuvent être complétement asymptomatique et découvriront leur endométriose lors d’examen complet alors qu’elles consultent pour des difficultés à concevoir un bébé.

Supprimer l’endométriose ?

Il n’existe pas de possibilité de dépister l’endométriose, même pour une femme à risque. Seules les femmes qui présentent des symptômes pourront accéder à des examens poussés afin de poser le diagnostic.

Concernant les traitements, dans un premier temps, les médecins proposent un traitement hormonal qui supprimera les règles (un contraceptif œstroprogestatif monophasique, des analogues de la GnRh, un progestatif ou du Danazol). Ce traitement aidera à réduire les douleurs et pourra stabiliser les lésions, voir les faire diminuer en volume.

Cependant, l’endométriose ne sera pas éliminée.

En cas de symptômes handicapants ou d’infertilité, la patiente pourra subir une chirurgie qui permettra une élimination des lésions. Les douleurs pourront disparaître pour plusieurs années ou même totalement pour certaines.

Les méthodes naturelles pour soulager l’endométriose

En complément ou à la place des traitements, pour soulager au quotidien les symptômes il existe des solutions naturelles qui permettront une meilleure qualité de vie.

Pour commencer, la Haute Autorité de Santé recommande l’acupuncture, l’ostéopathie et le yoga depuis 2017. Ajoutons à cela le Tai-Chi, le Qi Gong, et le shiatsu L’hypnose a marché pour certaines, tandis que d’autres ont opté pour le Do-in, dérivé de la médecine chinoise.

Comme la maîtrise de l’endométriose passe par le contrôle du terrain inflammatoire, la curcumine a prouvé son efficacité de par son fort taux d’antioxydant qui inhibe la formation de nouveaux vaisseaux sanguins.

Le gingembre est également conseillé pour ses vertus antispasmodiques et analgésiques.

L’homéopathie, on y croit ou pas. Mais en tout cas, on évite de faire trop d’automédication. Demandez conseils auprès d’un pharmacien ou d’un médecin. Les remèdes les plus couramment prescrits sont Chamollilla ou Colycynthis en cas de crampes et de spasmes ou Actea racemosa lors de règles abondantes donnant lieu à des migraines.

Les plantes phytoprogestatives sont également une aide précieuse en traitement de fond, comme l’alchémille ou le gattilier, associées à l’achillée millefeuille et bien d’autres sous forme de décoctions, d’huiles essentielles ou de bourgeons.

Certaines plantes aux propriétés antispasmodiques ou sédatives, prisent sous forme d’infusion, vous aideront à soulager les crampes comme vous

Protocole endométriose du Dr Arnal en trois infusions

Dans le cadre de l’accompagnement des femmes atteintes d’endométriose, et avec l’objectif d’atténuer les symptômes et de ralentir la progression de la maladie, le Dr Bérengère Arnal, gynécologue-obstétricienne et phytothérapeute à Bordeaux, recommande trois types de mélanges de plantes :

  • Traitement de fond à prendre en continu : mélisse feuille, achillée millefeuille sommité fleurie, alchémille feuille, gattilier feuille et fruit, matricaire capitule (20 g de chaque). Pour compléter : le duo magnésium et vitamine B6, rouage central de la régulation du système hormonal de la femme.
  • Mélange anti-douleur à prendre si besoin durant les règles : mélisse feuille, salsepareille racine, alchémille feuille, gattilier feuille et fruit, grémil plante entière (20 g de chaque).
  • Mélange anti-hémorragique à prendre si besoin pendant les règles : bourse-à-pasteur plante entière, bistorte rhizome, renouée des oiseaux plante entière, plantain feuille (20 g de chaque).

Mode opératoire

Compter 2 c à s. pour un demi-litre d’eau. Porter l’eau à ébullition, verser sur les plantes, couvrir dix minutes puis filtrer à l’aide d’une passoire fine. Doubler les doses sans problème si cela ne suffit pas.

Les autres plantes qui auront une action sur l’endométriose sont :

  • La courge écarlate
  • La liane du Pérou
  • L’ail
  • La baie d’açai
  • L’armoise japonaise
  • Le gattilier chinois
  • Le chardon-marie

À suivre de près

Les nouvelles études montrent aussi les avantage de l’huile de capaïba prise par voie oral qui diminuerai l’endométriose grâce à des actions anti-inflammatoires, antioxydantes et immun modulatrices. Un autre mélange d’huile est intéressant, mais pour l’instant pas encore validé par le corps médical, c’est les huiles d’argousier et de millepertuis. Il sera donc intéressant de suivre de près ces études cliniques.

Le régime alimentaire

L’endométriose rime avec régime spécial ! L’alimentation anti-inflammatoire proscrit la viande rouge, les aliments contenant du lait de vache, le sucre, les graisses saturées, la caféine et l’alcool. Disons que dans l’idéal on les limite, et on adopte une alimentation issue de l’agriculture biologique.

J’espère que toutes ces pistes pourront vous aider ou aider des femmes de votre entourage.

Il ne faut pas oublier que chaque femme est différente et ne réagit pas de la même manière. Je vous conseille de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant, votre gynécologue ou votre naturopathe afin de définir les meilleures actions à mettre en place.

Claire Grandpierre
Claire GrandpierreAuteure et Cuisinière sur le modèle Paléo

Sources :
Bina F et al, Plant-derived medicines for treatment of endometriosis : a comprehensive review of molecular mechanisms, Pharmacol Res (2019) ; 139 : 76-90

Interview du Dr Bérengère Arnal, gynécologue-obstétricienne et phytothérapeute à Bordeaux pour Plantes et Santé

Stephens L et al, Western herbal medicine, epigenetics and endometriosis, J Altern Complement Med (2013) ; 19(11) : 853-859

Yarnell E, Herbal medicine for dysmenorrhea, Altern Complement Ther (2015) ; 21(5) : 224-228

Wu SZ et al, Observation of the effect of combined therapy – Nei Yi pill with Nei Yi enema on endometriosis, Chin J Integr Trad West Med (2006) ; 26(6) : 557-9.

Xu L et al, Effects of Chinese herbal medicine Neiyi Recipe-medicated serum on an angiopoiesis of endometriosis in the chick chorioallantoic membrane model, Zhong Xi Yi Jie He Xue Bao (2012) ; 10(7) : 800-6.

Sources :
Bina F et al, Plant-derived medicines for treatment of endometriosis : a comprehensive review of molecular mechanisms, Pharmacol Res (2019) ; 139 : 76-90

Interview du Dr Bérengère Arnal, gynécologue-obstétricienne et phytothérapeute à Bordeaux pour Plantes et Santé

Stephens L et al, Western herbal medicine, epigenetics and endometriosis, J Altern Complement Med (2013) ; 19(11) : 853-859

Yarnell E, Herbal medicine for dysmenorrhea, Altern Complement Ther (2015) ; 21(5) : 224-228

Wu SZ et al, Observation of the effect of combined therapy – Nei Yi pill with Nei Yi enema on endometriosis, Chin J Integr Trad West Med (2006) ; 26(6) : 557-9.

Xu L et al, Effects of Chinese herbal medicine Neiyi Recipe-medicated serum on an angiopoiesis of endometriosis in the chick chorioallantoic membrane model, Zhong Xi Yi Jie He Xue Bao (2012) ; 10(7) : 800-6.